RENCONTRE FABLAB'IN PAYS DE LA LOIRE - 18 novembre 2016
#fablabinPDL

PARTICIPANTS :
http://etherpad.pingbase.net/fablabinPDL-participants

ATELIERS :
http://etherpad.pingbase.net/fablabinPDL-atelier1
http://etherpad.pingbase.net/fablabinPDL-atelier2
http://etherpad.pingbase.net/fablabinPDL-atelier3
http://etherpad.pingbase.net/fablabinPDL-atelier4


MATINÉE :

Vidéo de présentation du FabLab de Chemillé faite il y a 3 ans :
https://www.youtube.com/watch?v=RvwR7iKJDQY

Récit par ici : http://www.laforgedespossibles.org/2013/04/visite-a-chemille-pour-la-quinzaine-de-la-fabrique/

Introduction de Laurent Prétrot - Conseiller régional - croissance numéerique

Parcours vs carte
Carte des labs en région PDL : http://parcoursnumeriques.net/carte
Caravane Mobile / Culture num : http://happyculturenumerique.fr/?page_id=206

FabLab ? FR vs INTERNATIONAL
http://fab.cba.mit.edu/#top
En 1987, le magazine Système D impulsait déjà des clubs de bricoleurs : voir article par ici : http://fablabo.net/wiki/AteliersystemD
>> un hors-série à regarder : http://www.systemed.fr/nos-autres-titres/systeme-d-hors-serie,215.html

À voir : le documentaire Arduino par ULTRALAB : http://vimeo.com/18539129

La France est le 1er pays en nombre de FabLabs http://fablabs.io
Depuis 2 ans, création du Réseau Français des FabLabs http://www.fablab.fr
Se développe aussi les Fab City (Barcelone). http://fab.city
En parallèle, il existe aussi en France un réseau des EPN/lieux de médiation numérique : http://annuaire.mediation-numerique.fr
L'évènement Fab14 sera à Toulouse + Paris + Région en 2018.


RÉSEAUX vs MOUVEMENT

Julien Bellanger a commencé à sourcer les thèses et travaux étudiants autour des FabLab

Présentation de personnalités : 
Jean-Baptiste Labrune 
http://web.media.mit.edu/~labrune/
Conférence Historique des FabLabs 2001 - 2015 (présentation à récupérer)

Michel Lallement (CNAM Lise)
A dirigé la thèse de Camille Bosqué > http://www.theses.fr/2016REN20009
"La fabrication numérique personnelle, pratiques et discours d’un design diffus : enquête au coeur des FabLabs, hackerspaces et makerspaces de 2012 à 2015"

Communauté à explorer (parrallèle avec les FabLabs) :
https://en.wikipedia.org/wiki/Shaker_communities

Présentation d'une initiative en cours à explorer ;
http://www.makernet.work

Le dossier MakerBot vs RepRap
Un article : https://framablog.org/2012/09/24/makerbot-vs-materiel-libre/

Présentation du travail de Cécile Babiole
http://www.babiole.net

Kit C Libre créé par PING
http://www.pingbase.net/clibre 

Présentation d'Emmanuel Gilloz, créateur de la FoldaRap et de la campagne de financement participatif "Peer to peer édition"

http://fablabo.net/wiki/Ressources_Etudes_Fablab



CONFÉRENCE-DÉBAT :

Une vidéo à propos de la Blockchain (créée par une banque australienne) : https://youtu.be/oNhpm9NMVXs

Recherches participatives >> attention à ce que ce ne soit pas des recherches tout simplement consultatives.

Accès à la culture numérique et développement de l'emploi.

Quel modèle économique on a envie de défendre ? 

> FabLabs : Artisanat local et forme industrielle 

Livre "Éloge du carburateur".

Artisanat : développer capacité d'expertise et conscience politique.

"Celui qui est manuel est celui qui a échoué sur le plan intellectuel."

"On maîtrise l'outil de production et le sens de cette production".

Autoproduction, auto construction, circuits-courts.

Tiers-lieu = troisième économie

Modèle économique "Poisson Pilote" à 360 degrés.

" Tout est et devient marchandise."

Contre-espace : zones autonomes temporaires (zad) : irrécupérables, ingérables, ingouvernables. Créent une économie, interrogent la politique...
Très vite réprimées et marginalisées.

Modèle Mixte ou Hybride : différentes formes économiques : formes subventionnées, formes autonomes, formes privées.
Économie vers l'éducation populaire ou l'inverse.
Interroger l'ESS traditionnelle.
Les coopératives ne remettent pas en cause le modèle éco dominant.

La question, ce n'est pas créer des lieux mais permettre la création d'espaces dédiés avec ces lieux.

Ce n'est pas le lieu mais les acteurs qui font la démarche. Ce sont eux qui créent les situations collectives.

1er axe de développement recherche/action : comment faire pour que ces réseaux soient traités comme une question publique ?

Si ce n'est pas une question publique, on va dans le mur. Question publique = rapport de force.

Tiers-lieux et FabLab. On devient une question publique quand on commence à déranger. Comment permettre que les FabLabs répondent à des problématiques citoyennes (circuit-court, economie populaire...).

L'économie comme une maison monde : économie de rez de chaussée, étage, grenier.

RDC = sous le manteau
Étage = normale (soit insertion sociale, soit à la rue)
Économie internationale 

Développement régional / intercommunal...

Si les FabLabs ne posent pas ces enjeux là, ils n'auront pas de pouvoir.

Les FabLabs s'inscrivent dans une logique territoriale de développement. On doit créer des propres outils d'analyse (ex : économie populaire).

S'inscrire dans un développement local et interroger les modèles de gouvernance, remettre en cause la démocratie représentative. Comment interroger l'économie du commun sans interroger les modes de gouvernance ?

Exemple de commun : culture, eau

Quel type de dispositif collectif autour de ces ressources et quel modèle de gouvernance derrière ?

Créer des nouveaux référentiels par la production de connaissance (tiers-lieux, communs, fab-labs : même combat) : généraliser plutôt que de rester dans une certaine précarité. Référentiels/labels qui ne doivent pas venir du haut, créés par des processus instituants mais pas institutionnels.

Dans le limousin, création d'un groupe autographie.com 
"On veut créer nos propres sites de production et de connaissances.".

Démarche cartographique : bel objet pour lancer une cartographie participative.

Ceux qui écrivent ou construisent les cartes ont le Pouvoir.
Cartographie et 

Attention aux espaces publics revendus à des acteurs privés (Halles de Paris, Grand Paris). Tout est en train d'être marchandisé.

Réaction : Difficulté des initiatives marginales qui sont par définition compliquées à développer vis à vis des normes et lois en vigueur.

La recherche-action n'est écrite nulle part mais est reconnue partout. Elle transgresse la norme de reconnaissance de la production. La norme est faite pour les transgresser.

Capacité d'auto-missionnement : créer la possibilité de réfléchir autrement. Je peux interroger et remettre en question... Amener les gens à s'autoriser à se questionner et changer de posture.

"Aujourd'hui, il n'y a rien de plus dur que de créer du collectif dans une société de plus en plus économique donc de plus en plus concurrentielle"

L'association "Mauvaise troupe" documente les initiatives/mouvements engagés : https://constellations.boum.org


Réactions :
"Comment feront les FabLabs quand le prix des machines aura baissé ? Les FabLabs disparaîtront ?"

"Le propre de la logique technicienne, c'est de ne pas avoir besoin de l'humain"
Très vite, la logique technicienne sépare."

"Le propre des FabLabs, c'est de réintroduire de la complexité"

Livre : La théorie des drônes 

Les mouvements comme "Nuit debout" sont aussi de réintroduire cette complexité même s'ils réintroduisent des fonctionnements traditionnels (création de commissions)

Réactions de Yvan Gaudreau : "Aujourd'hui. les gens n'ont plus forcément besoin de venir au Lab pour produire puisqu'ils peuvent venir le faire chez eux. Ils viennent chercher autre chose 
> Témoignages de participants aux lieux : "objectif : rencontrer, croiser, échanger et transmettre ses savoirs".
 "En tant qu'indépendante depuis 2009, au début, j'étais contre donner des ateliers de tapisserie d'ameublement. Ça devenait une concurrence déloyale et vue comme tel par mes partenaires. J'ai finalement désobéi et je donne des cours depuis 4 ans. Je donne des cours en MJC depuis 4 ans." > Réponses de ses partenaires : "Fais-le mais fais-le mal pour qu'on aie encore besoin de nous". A désobéi encore une fois. 
 Réaction des participants/élèves "ah, en fait c'est compliqué comme métier" > valorisant pour elle et pour les professionnels.
 
 Réactions de Yvan Gaudreau : cela reste une économie qui se créé pour la MJC, pour l'artisanat local.